L’étiquette
Les règles dans un dojo

L’un des éléments qui distingue les arts martiaux japonais des sports de combat est l’importance qui est accordée au respect de l’autre et de la tradition au travers des règles de l’étiquette.

Ces règles visent à assurer un déroulement harmonieux et sans danger de la pratique.

En voici quelques unes élémentaires :

1. En entrant et en quittant le DOJO, vous devez saluer brièvement par une inclinaison de la tête en direction du portrait du fondateur. Ceci se fait également en montant et en descendant du tatami (tapis).

2. Le cours commence et se termine par une cérémonie formelle. Il est essentiel que vous soyiez à l’heure pour y participer. Si vous arrivez exceptionnellement en retard, vous devez attendre à côté du tapis jusqu’à ce que le professeur vous fasse signe de monter sur le tatami.

3. On dit habituellement « ONEGAI-SHIMASU » (littéralement : s’il vous plaît) au moment du salut du début du cours et « DOMO ARIGATOO-GOZAIMASHITA » (merci beaucoup) en fin de cours.

4. Respectez vos partenaires en veillant à votre hygiène corporelle avant de monter sur le tapis: les ongles des pieds et mains coupés courts, les cheveux longs attachés ou maintenus. Il est interdit de se déplacer à pieds nus en dehors du tatami, même entre le vestiaire et celui-ci.

5. Le port de bijoux, montres, etc. est hautement déconseillé durant les cours, pour éviter toute blessure.

6. Ne quittez pas le tapis pendant l’entraînement sauf en cas d’urgence, et avec l’autorisation du professeur.

7. Quand le professeur montre une technique, vous devez rester assis en SEIZA en suivant les explications. Après la démonstration, saluez le professeur, puis saluez un partenaire pour commencer à travailler.

8. Dès que la fin d’une technique est annoncée, complétez votre mouvement, saluez votre partenaire, et rejoignez les autres pratiquants assis en SEIZA.

9.Essayez de parler le moins possible pendant le cours.

10. Il est nécessaire de respecter la philosophie du Fondateur et la manière dont le professeur la transmet. Vous devez vous engager moralement à ne jamais utiliser une technique d’Aikido pour blesser inutilement ou manifester votre ego. Ce n’est pas une technique de destruction mais de création.