Section Adultes
De 14 à 99 ans

Les cours de la section adultes se donnent
le lundi et le jeudi de 20h30 à 22h.


Ils sont assurés exclusivement par Nabil et Frédéric tout au long de l’année scolaire. Toutefois, la saison est suspendue durant les mois de juillet et août.

La section adultes comprend une vingtaine d’inscrits avec une fréquentation qui oscille autour de la douzaine.

Depuis l’ouverture du club, un noyau d’élèves réguliers s’est peu à peu formé et le niveau a pu s’élever. Si la plupart des élèves évoluent dans leur pratique et montent en grade (déjà plusieurs passages d’examen shodan, ceinture noire), les nouveaux pratiquants n’en ont pas pour autant plus difficile à s’intégrer. Au contraire, l’expérience des anciens est toujours mise à leur disposition et assure un meilleur encadrement.

Les adultes de tous âges peuvent s’adonner à l’Aïkido parce qu’il leur est donné la possibilité de pratiquer à leur propre rythme et selon leurs capacités physiques.

Si les chutes, quasi omniprésentes dans les entraînements, impressionnent et parfois effraient les nouveaux arrivants, elles sont souvent rapidement maîtrisées. Correctement exécutée, la chute permet de se sortir de situations dangereuses sans se blesser. A la différence d’autres arts martiaux, l’Aïkido présente les chutes comme un moyen de défense et pas comme une défaite.

L’Aïkido, qui ne requiert pas d’aptitudes physiques particulières des pratiquants, a l’avantage de pouvoir se pratiquer très longtemps sans perdre son efficacité mais permet d’un autre côté à ceux ayant besoin de se défouler de rentrer chez eux bien fatigués…

Dans le cadre de leurs cours, Nabil et Frédéric couvrent tous les aspects de la pratique : travail à mains nues avec un ou plusieurs partenaires, debout ou à genoux, techniques de projection ou d’immobilisation, attaques frappées ou saisies, maniement des armes…

Le second lundi de chaque mois est consacré à la pratique des armes : Jô (bâton), Bokken (sabre), Tanto (couteau). C’est là l’occasion pour les professeurs de transmettre leur passion des armes, qui leur est venue très tôt. Leurs premiers professeurs pratiquaient le Kendo et suivaient la voie de Christian Tissier. C’est avec ce bagage technique qu’ils suivirent le travail de Sugano Shihan, et continuent à le suivre à travers leur actuel professeur, Louis Van Thieghem.